Vous êtes ici : Accueil > Cadre de vie > Risques > Le signal national d’alerte
Imprimer cet article   Enregistrer au format PDF    Abonnez vous au Flux RSS     Partagez sur Facebook

Le signal national d’alerte

Article rédigé le 29/06/2021

La sirène de la mairie

La mairie de Saint-Loubès est équipée d’une sirène d’alerte.

Elle n’est pas intégrée au Réseau National d’Alerte géré par l’État, mais permet tout de même d’alerter la population en cas de catastrophe :
- Sur initiative de la mairie,
- Sur demande des services de l’État.

Connaissez-vous la différence entre le signal d’alerte et le signal d’essai ?

Signal essai : 5 cours cycles.
- L’essai mensuel a lieu le 1er mercredi du mois à 12h00

Signal national d’alerte : 3 cycles de 1 min 41 secondes espacés de 5 secondes.
- Il sert à alerter la population d’un danger imminent, soudain et imprévisible.

- Le signal de fin d’alerte : un son de 380Hz de 30 secondes continu.
Son retentissement signifie que tout danger est écarté et que le protocole de confinement peut être arrêté.

(Arrêté ministériel du 23 mars 2007 relatif au signal d’alerte national)

Que faire si le signal d’alerte sonne ?

Si le signal national d’alerte sonne, il faut de se confiner dans un lieu sans fenêtre de préférence. Il faut calfeutrer soigneusement chacune des ouvertures, arrêter tout système de ventilation.

Selon l’alerte il est préférable de se confiner dans un sous-sol ou au centre du bâtiment. Il ne faut pas fumer, produire de flamme ou d’étincelle et couper le gaz.

Il faut laisser ses enfants à l’école, les professeurs les surveilleront. Il ne faut pas téléphoner pour éviter d’encombrer le réseau téléphonique sauf cas d’urgence.

Pour se tenir informer de la situation, il faut écouter les services de radios publiques, locales (France Bleu Gironde), France Info, ou les grandes ondes (France Inter 162kHz soit 1852m).